Constance Elaine Trimmer (Connie) Willis.

???[modifier | modifier le wikicode]

  • Vous avez perdu votre théière. Est-ce la fin du monde ?
  • Peut-on baptiser les orang-outans ? se demanda la femme évêque en enfourchant sa bicyclette. (Drôle de Samaritain)
  • Stitch n’aboie jamais, même pour un oiseau. Je suis contente qu’il n’aboie pas. Rusty aboyait tout le temps, et voyez où ça l’a conduit.
  • Un soleil explose, une jeune fille découvre l’amour. La routine cosmique, quoi !
  • Quand la lune est bleue, tout, vraiment tout peut arriver.
  • Shakespeare est la personne de confiance de Satan.
  • Un chat victorien peut-il sympathiser avec un chien du 21e siècle ?
  • La physique quantique s'applique-t-elle à Hollywood?
  • Le cinéma a-t-il vraiment besoin d’acteurs ?
  • Les cloches sonnent. Est-ce le soir ou le matin ?
  • Une scientifique étudie les expériences de mort approchée. Une petite fille, atteinte d’une maladie incurable, se passionne pour les récits de catastrophe. Et si c’était la même chose ? (Passage)

L'auteur[modifier | modifier le wikicode]

Connie Willis, née en 1945 à Denver (Colorado), mère de famille, faussaire radiophonique, maintes fois primée pour ses nouvelles et romans, a l’art des questions insolites. Elle y répond à sa manière, avec humour et une certaine forme de tendresse.

Romans[modifier | modifier le wikicode]

Le Grand Livre (Doomsday book, 1992)

Remake (Remake, 1994)

Bellwether (inédit en France)

Sans parler du chien (To Say Nothing of the Dog, 1997)

Passage (Passage, 2001)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le wikicode]

Les veilleurs de feu (Fire watch, 1984)

Aux confins de l'étrange (Impossible Things, 1993)

Patrick Cialf (discussion) septembre 30, 2012 à 05:19 (UTC)

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.